Chemin d’éveil, selon Chogyam Trungpa

« Sans avoir l’honnêteté de reconnaitre notre propre confusion, dans notre expérience la plus ordinaire, aucune possibilité réelle d’ouverture n’est possible. »
Tiré du livre « Enseignements secrets –L’incandescence du réel » de ChögyamTrungpa

La conscience est comme un oignon, avec plusieurs couches.

Notre ouverture peut nous paraitre réelle, pourtant elle est bien souvent encore limitée. Il y a toujours plus subtil, au-delà de notre état actuel, vers une conscience ténue, primordiale, et même au-delà de la conscience de Soi, dans l’état de Bouddha.

Pour aller toujours plus loin, ne pas s’arrêter en croyant être arrivé, une mise à nu profonde, sans concession est nécessaire, une mise à nu nous menant à perdre toutes nos certitudes habituelles, même celles enseignées par des Maîtres. Pourquoi cela ? Car les enseignements sont bien souvent des « vérités » relatives, temporaires qui nous guident sur le chemin, nous permettent d’avancer, mais ne reflètent pas la réalité ultime : la vacuité. Si nous érigeons ces enseignements temporaires en certitudes fixes et définitives, nous cessons de nous ouvrir, croyant être parvenu au but : l’éveil de notre conscience.

Mais nous pouvons aller au-delà de cet état de réalisation individuel, jusqu’à nous dépouiller de tout, et surtout de toute volonté d’accomplissement, de réussite, d’évolution. Car qui veut évoluer, qui veut obtenir des accomplissements ? Dans le bouddhisme, le désir d’obtenir quelque chose pour soi est la source de toutes nos souffrances. Sous un certain prisme, ce dépouillement total d’intention pour soi conduit à l’Eveil dans la vue Bouddhiste, ce qui mène à la compassion et l’amour illimité, inconditionnel. Dans cette vue, avec cette perspective, nous pouvons ultimement nous libérer de toutes nos tendances résiduelles inconscientes à la base de notre personnalité (Samskaras ou tendances karmiques).

Alors « Aller, Aller, Aller au-delà, Aller complètement au-delà, vers l’éveil absolu
(Tadyatha Om gate gate paragate parasamgate bodhi svaha – Mantra de la perfection de la sagesse).

Christelle Hauteville-Chadorla

Articles Similaires

Christelle Hauteville Chadorla

Philosophe – Auteure –  Chroniqueuse

L’alliance de 2 belles cultures, française et bhoutanaise, unissant raison, spiritualité et sagesses bouddhistes, pour plus de lucidité et de conscience.

Egalement :
– Formatrice et thérapeute en Libération émotionnelle et karmique, dans une approche de psychologie, philosophie et méditations bouddhistes appliquées
– Fondatrice et gérante du centre bouddhiste Chadorla

LinkedIn

Dernière publication

Catégories

Restons en contact

Menu