Aller de l’avant en transcendant son karma

Avez-vous, comme moi, le sentiment qu’il est bon en cette période de faire une rétrospective des moments clés de votre vie, pour vous présenter tels que vous êtes aujourd’hui et aller de l’avant ? Avez-vous fait le point de vos remises en questions et de leurs conséquences ?  Je vous partage ma rétrospective. Mais vous, en 500/600 mots ou moins, que mettriez vous en avant de votre passé, de ce qui vous a construit, à cet instant de votre vie ?

« Je carbure à la mise en perspective et à la recherche de ce qui sous-tend ce que les gens pensent, disent et font. Rien n’est vrai en soi. Tout est causes et conséquences. Alors quelles sont les causes d’une telle situation, d’un tel caractère, de telles affirmations, de tels doutes, d’un tel monde ? Je vise à comprendre, clarifier, m’ouvrir à une représentation intérieure prismatique. Pour cela je questionne. J’ai questionné toute petite, avec une profusion de pourquoi et comment. Et j’ai souvent trouvé que ce n’était pas logique, dans le sens pas aussi imparable et non contestable qu’on voulait me le faire admettre. J’ai questionné adolescente, parce que le monde n’était pas une évidence pour moi. J’ai joué ma rebelle mais j’ai surtout cherché à m’adapter, à faire partie de. J’ai fini par y croire et faire comme si cela m’allait. J’ai questionné adulte, parce que malgré une réussite sociale avérée, ce n’était toujours pas une évidence. Devoir m’adapter m’a mise sur le qui-vive. J’étais en permanence tournée vers l’extérieur pour être en phase. J’attendais d’être reconnue pour mes efforts et ma réussite. Mais j’ai fini par ne plus me reconnaitre moi-même. Alors j’ai décidé de chercher un autrement.

Depuis 2006, je m’immerge dans les enseignements et pratiques bouddhistes auprès de Maîtres et professeurs des écoles Kagyu et Nyingma. J’ai trouvé dans ces connaissances de nouvelles mises en perspectives. J’ai accédé à une sagesse multidimensionnelle alliant des approches scientifiques, psychologiques, métaphysiques, énergétiques, karmiques et aussi physiques, tout en mettant l’accent sur la bienveillance, l’amour et la compassion. Une sagesse multiformes pour toucher des personnes variées, selon leurs façons de comprendre et d’appréhender le monde. J’ai beaucoup étudié et pratiqué l’introspection. En 2014, à 44 ans, j’ai quitté le monde de l’entreprise et me suis installée comme thérapeute et formatrice. Je me consacre depuis lors à mettre en perspective la culture française dont je suis le produit et la sagesse bouddhiste qui m’anime. J’ai créé une méthode et une formation à la Libération émotionnelle et karmique, basée sur la roue du Samsara qui inclue les kleshas, le karma et le processus répétitif de mise en oeuvre dans nos comportements notamment.

En parallèle, j’ai pour conjoint depuis 2010 Khenpo Trinley Gyaltsen avec qui j’ai fondé le centre bouddhiste Chadorla en 2015. Cette union est une mise en pratique quotidienne de cette sagesse ainsi qu’un échange permanent sur les enseignements. Pendant 10 ans, j’ai été son soutien linguistique pour enseigner en français. Cela a affiné et consolidé à la fois mes connaissances, mes expériences intérieures, ma profondeur de vue et mon dictionnaire français de bouddhisme.

J’ai également voyagé, notamment en Inde et Bhoutan à l’occasion de 4 pèlerinages entre 2008 et 2017. Des immersions religieuses, spirituelles et culturelles dans les monastères, les musées, les festivals… et avec ma belle-famille Bhoutanaise. J’ai été nourrie (dans tous les sens du terme) et bénie, accueillie et comblée.

De ce parcours, j’ai acquis des mots, du discernement, des moyens et de la clarté pour exprimer la réalité d’une française consacrant sa vie à la sagesse bouddhiste et pour exprimer du mieux possible, dans divers environnements culturels, la sagesse bouddhiste appliquée à des francophones voulant en faire une expérience intérieure, dans leur propre mode de compréhension. »🙏🌈🙏

Voilà une partie de ce qui me constitue aujourd’hui. Je suis faite de ce passé, mais il ne conditionne pas à lui seul l’avenir. Mon avenir sera fait de choses que je ne peux pas changer, de choses que je peux modifier totalement ou partiellement, que je peux transcender, de choses qui arriveront indépendamment de moi et m’influenceront et surtout de choses que je peux créer, semer, aujourd’hui, comme je l’ai déjà tant fait par le passé.

« Nous pouvons ne plus être ce que nous sommes déjà et devenir ce que nous voulons être. » Traleg Kyabgon. C’est le sens profond de la loi du karma.

Christelle Hauteville-Chadorla
Photo de 2013 à Punaka Dzong, au Bhoutan.

Articles Similaires

Christelle Hauteville Chadorla

Philosophe – Auteure –  Chroniqueuse

L’alliance de 2 belles cultures, française et bhoutanaise, unissant raison, spiritualité et sagesses bouddhistes, pour plus de lucidité et de conscience.

Egalement :
– Formatrice et thérapeute en Libération émotionnelle et karmique, dans une approche de psychologie, philosophie et méditations bouddhistes appliquées
– Fondatrice et gérante du centre bouddhiste Chadorla

LinkedIn
Menu