Mon cheminement de liberté intérieure et de sagesse

Nous créons notre monde avec nos pensées

Mettre en perspective

Rien n’est vrai en soi. Tout est causes et conséquences.
Je carbure à la mise en perspective et à la recherche de ce qui sous-tend les pensées, les paroles, les actes et le vécu des gens. Je vise à clarifier et m’ouvrir à une représentation intérieure prismatique, non binaire, capable d’envisager plusieurs réalités et plusieurs vérités. Accumuler des connaissances, comparer des courants philosophiques et devenir érudite n’est pas mon but. Ce qui m’anime c’est de ne pas fonctionner en mode automatique et de ne pas être prise dans des schémas récurrents par manque de conscience. Ce qui me fait vibrer c’est une philosophie vivante, libératrice, touchante, applicable dans nos vies
Dans la sagesse bouddhiste, il est dit que l’ignorance est mère de toutes les souffrances. Nos vies sont souvent l’expression de cette ignorance, de ce manque de connaissance. Nos limites, nos certitudes toutes personnelles que l’on oppose à celles des autres, nos croyances limitantes, nos raisonnements basés sur un nombre restreint d’informations, notre absence de clairvoyance, notre entêtement, notre aveuglement et notre volonté de ne pas chercher à savoir, nos peurs, notre manque de perspective, nos oeillères… tout cela est une déclinaison de l’ignorance. Nous vivons avec bien plus d’inconnus que de connus, et nous faisons comme si cela était normal, comme si cela devait être ainsi. Ce qui m’importe dans cet état de fait, c’est d’entrainer ma capacité de conscience, de connaissance, de discernement et de clarté pour voir, savoir, être de plus en plus consciente et agir juste, en abolissant au mieux les limites du mental, en retirant les oeillères, en éclairant les zones d’ombres.

Allier raison et sagesse

Ce qui m’anime, c’est de porter le raisonnement au-delà du raisonnable qui occulte et voile ce qui ne peut être intégré, ce qui ne nous semble pas logique, ce qui ne nous paraît pas avoir de sens, car c’est justement là qu’il y a ce que nous ignorons, ce que nous ne pouvons concevoir. Le mantra de la sagesse(1) nous dit qu’il faut aller au-delà, encore au-delà, toujours au-delà. Il y a toujours un au-delà à notre niveau de compréhension actuel, un plan de compréhension plus subtil, puis un autre et encore un autre… Et plus nous savons, plus nous savons que nous savons si peu, voire rien vu l’ampleur de ce à quoi nous n’avons pas accès.
Il m’a donc paru indispensable d’allier raison et sagesse, de trouver un juste équilibre. Pour cela je questionne. J’ai questionné toute petite, avec une profusion de pourquoi et comment. Et j’ai souvent trouvé que ce n’était pas logique, dans le sens pas aussi imparable et non contestable qu’on voulait me le faire admettre. J’ai questionné adolescente, parce que le monde n’était pas une évidence pour moi. J’ai joué ma rebelle mais j’ai surtout cherché à m’adapter, à faire partie de. J’ai fini par y croire et faire comme si cela m’allait.  J’ai questionné adulte, parce que malgré une réussite sociale avérée(2), ce n’était toujours pas une évidence. Devoir m’adapter m’a mise sur le qui-vive. J’étais en permanence tournée vers l’extérieur pour être en phase. J’attendais d’être reconnue pour mes efforts et ma réussite. Mais j’ai fini par ne plus me reconnaitre moi-même.
En 2006, à l’âge de 36 ans,  je me suis mise à la recherche d’un autrement. En parallèle de formations sur des outils thérapeutiques, énergétiques et de coaching, je m’immerge dans les enseignements et pratiques bouddhistes auprès de Maîtres(3) et professeurs(4) des écoles Kagyu et Nyingma.

Trouver les mots justes pour une sagesse vivante

J’ai trouvé dans ces connaissances de nouvelles mises en perspectives. J’ai accédé à une sagesse multidimensionnelle alliant des approches scientifiques, psychologiques, métaphysiques, énergétiques, karmiques et aussi physiques, tout en mettant l’accent sur la bienveillance, l’amour et la compassion. Une sagesse multiformes pour toucher des personnes variées, selon leurs façons de comprendre et d’appréhender le monde. J’ai beaucoup étudié. J’ai beaucoup questionné. J’ai beaucoup affiné mon dictionnaire interne, avec de nouvelles définitions et de nouvelles acceptions. J’ai beaucoup pratiqué, notamment l’introspection. J’ai beaucoup cherché à discerner.
En 2014, j’ai quitté le monde de l’entreprise et me suis installée comme thérapeute et formatrice. Je me consacre depuis lors à mettre en perspective la culture française dont je suis le produit et la sagesse bouddhiste qui m’anime. J’ai créé une méthode et une formation à la Libération émotionnelle et karmique, basée sur la roue du Samsara qui inclue les kleshas(5), le karma(6) et le processus répétitif de mise en oeuvre dans nos comportements notamment. Cette approche allie méthode occidentale (hypnose et coaching) et sagesse bouddhiste (psychologie, philosophie et méditation).
En parallèle, j’ai pour conjoint depuis 2010 Khenpo Trinley Gyaltsen(4) avec qui j’ai fondé le centre bouddhiste Chadorla en 2015. Cette union est une mise en pratique quotidienne de ces sagesses ainsi qu’un échange permanent sur les enseignements. Pendant 10 ans, j’ai été son soutien linguistique pour enseigner en français. Cela a affiné et consolidé à la fois mes connaissances, mes expériences intérieures, ma profondeur de vue et mon dictionnaire français de bouddhisme.
J’ai également voyagé, en Inde et au Bhoutan, notamment à l’occasion de 4 pèlerinages entre 2008 et 2017. Des immersions religieuses, spirituelles et culturelles dans les monastères, les festivals, la vie quotidienne et avec ma belle-famille Bhoutanaise. J’ai été nourrie (dans tous les sens du terme) et bénie, instruite et confrontée à d’autres réalités. J’ai reçu d’autres mots, d’autres acceptions.
De ce parcours, j’ai acquis des mots, du discernement, des moyens et de la clarté.

Transcender et transmettre

J’ai pour première ambition de vous inspirer, en exprimant la réalité d’une française s’efforçant de vivre ces sagesses de l’intérieur, à chaque instant de sa vie. Ces sagesses sont ce que j’ai trouvé de plus juste et de plus en phase avec mes valeurs et avec une vie utile. Ces sagesses, c’est ma nature profonde. J’ai pour seconde ambition d’exprimer du mieux possible, dans divers environnements culturels, ces sagesses appliquées à des francophones voulant en faire une expérience intérieure, dans leur propre mode de compréhension.
Voilà une partie de ce qui me constitue aujourd’hui. Je suis faite de ce passé, mais il ne conditionne pas à lui seul l’avenir. Mon avenir sera fait de choses que je ne peux pas changer, de choses que je peux modifier totalement ou partiellement, de choses que je peux transcender, de choses qui arriveront indépendamment de moi et m’influenceront par choix ou inconsciemment et surtout de choses que je peux créer, semer, aujourd’hui, en agissant avec conscience et sagesse, comme je l’ai déjà tant fait par le passé.
« Nous pouvons ne plus être ce que nous sommes déjà et devenir ce que nous voulons être. » écrivait Traleg Kyabgon. C’est le sens profond de la loi du karma. C’est le sens profond de ces sagesses. Encore ne faut-il pas semer au hasard.


(1) Gate gate paragate parasamgate bodhi svaha. (2)Après des études tertiaires et européennes puis un DESS en Organisation des entreprises, j’ai travaillé 20 ans en grande entreprise où j’ai d’abord été gestionnaire et Asset manager puis organisatrice interne et responsable innovation / conduite du changement (en savoir + : Linkedin). (3)Mes principales influences, sans minimiser les autres Maitres et enseignants desquels j’ai reçu des enseignements :  Khandro Rinpoché, Jamyang Kyensté Rinpoché, Mingyur Rinpoché et Chögyam Trungpa Rinpoché/ (4) Khenpo Trinley Gyaltsen (voir ci-haut Mes activités) et Catherine Michaud. (45 Kleshas : émotions perturbatrices racines à l’origine de nos perceptions erronées. (6) Karma : tendances résiduelles inconscientes à la base de notre personnalité et de notre devenir.

Articles Similaires

Christelle Hauteville Chadorla

Philosophe – Auteure –  Chroniqueuse

L’alliance de 2 belles cultures, française et bhoutanaise, unissant raison, spiritualité et sagesses bouddhistes, pour plus de lucidité et de conscience.

Egalement :
– Formatrice et thérapeute en Libération émotionnelle et karmique, dans une approche de psychologie, philosophie et méditations bouddhistes appliquées
– Fondatrice et gérante du centre bouddhiste Chadorla

LinkedIn
Menu